CleGalliae
Status
loading...
Carmina Latina Epigraphica Galliae
Portal de poesía epigráfica latina: búsquedas icónicas y textuales
C. Fernández Martínez, J. del Hoyo Calleja, editores.
  • Español
  • Français
Hervé Belloc

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES

Mes activités scientifiques se sont réparties pour l’instant entre un mémoire de doctorat, diverses interventions dans des conférences et séminaires de recherches, et quelques publications. Mes premières productions s’attachaient déjà à explorer la poésie épigraphique. Mon mémoire de maîtrise, intitulé « Les carmina Latina epigraphica dans la péninsule ibérique », soutenu en juin 1998 à l’Université Paris IV, sous la direction de M. le Professeur P. Laurens, offrait ainsi un recensement des carmina païens des provinces hispaniques, avec traduction et commentaire général. Le mémoire de DEA, intitulé « Les carmina Latina epigraphica en Dalmatie et en Pannonie », soutenu en mai 2000 à l’Université Paris X Nanterre, sous la direction de M. le Professeur J. C. Dumont, prolongeait cette étude en l’appliquant à une région ayant connu une forme de romanisation similaire. Dans ce cas, les poèmes étaient sélectionnés, édités, traduits et commentés. Une part plus importante était accordée aux pièces chrétiennes. Mon mémoire de doctorat s’est inscrit dans la même ligne de recherches que les mémoires de maîtrise et de DEA, mais en se recentrant sur une aire géographique précise. Cette aire devait être compatible à la fois avec les contraintes du doctorat, et avec les avancées de la recherche en épigraphie poétique, qui s’efforçait de réactualiser le vieux recueil de référence de Bücheler, datant du XIXème s. En effet, les recherches récentes menées à l’échelle européenne sur les Carmina Latina epigraphica ont promu, sur le plan de l’édition et de l’analyse, une approche régionale dans le cadre des anciennes provinces romaines.

Par conséquent, ma spécialisation dans les carmina epigraphica m’aura permis de cultiver mon goût pour la littérature latine, mais aussi de rencontrer un certain nombre de disciplines que l’on ne fréquente pas habituellement dans les études strictement littéraires, comme l’épigraphie ou, à un moindre degré, l’archéologie. Cette approche pluridisciplinaire apparaît également dans la liste de mes communications et publications. Certaines peuvent être rattachées à l’édition de textes épigraphique dans son aspect technique, avec cette particularité que la lecture littéraire ou poétique y est un outil indispensable de l’édition et du commentaire épigraphiques (« Exemple d’une nouvelle édition des CLE en Gaule : l’épitaphe d’un juriste de Nîmes (CLE 1112) », dans le cadre du séminaire de Mme F. Prévot, à l’Université Paris XII-Créteil ; « CLE 440 de Brigetio : une énigme de parenté dans une épitaphe latine métrique », dans le cadre du séminaire de M. P. Moreau, à l’Université de Caen, paru dans la Revue de Philologie, 2003, LXXVII, 1 ; « Sepultus loquitur : des vers trop silencieux dans un nouveau carmen de la cité d’Arles (CLEG N053) », lors de la IIIème Réunion Internationale sur la poésie épigraphique, à Valence (Espagne), paru dans Fernández Martínez - X. Gómez Font - J. Gómez Pallarès (eds.), Literatura epigráfica. Estudios dedicados a Gabriel Sanders, Pórtico, Zaragoza, 2009 ; « Fierté d’affranchi et funus acerbum : un rapprochement possible entre deux carmina Latina epigraphica de Narbonne (CIL, XII, 5026 et 5272) ? », dans le cadre de la journée d’études de la Société Française d'études Epigraphiques sur le monde Romain (SFER), à l’INHA, actes à paraître dans les Cahiers du Centre Glotz). D’autres communications relèvent davantage d’une approche historique de ces textes littéraires, qu’il s’agisse d’histoire sociale (« Carmina Latina epigraphica et revendication sociale : l’exemple des provinces de Gaule et d’Afrique », dans le cadre du colloque « Vie, mort et poésie dans l’Afrique du Nord antique » à l’Université Montpellier III, actes à paraître) ou d’histoire des religions, axée sur la période chrétienne (« La transmission du credo dans la poésie funéraire chrétienne en Gaule (IVe-VIIe s.) », dans le cadre des Journées de l’Antiquité à l’Université de Brest ; « Les éléments biographiques dans les carmina chrétiens des Gaules, ou le réalisme impossible », dans le cadre du colloque « Religions du monde gréco-romain : écritures et mises en scène de Vies », à l’Université Paris XII-Créteil, actes à paraître). D’autres études enfin offrent un point de vue linguistique et rhétorique (« Mater tua rogat te ut me ad te recipias : une nouvelle approche de l’énonciation des carmina Latina epigraphica », dans le cadre du colloque organisé par le centre Halma-Ipel « Formes de l’écriture et figures de la pensée », à l’Université Lille III, actes à paraître).

Maîtrise de l’outil iinfformattiique

Nos disciplines littéraires et historiques ne pouvant, pas plus que les autres, demeurer à l’écart de l’avancée rapide des technologies de l’édition et de la communication, je me suis enfin efforcé de me tenir au fait des possibilités qu’offrent à nos enseignements et à nos recherches les outils informatiques, notamment en réseau (moteurs de recherches, sites internet spécialisés), mais pas seulement : les exigences particulières de mon travail (constitution d’un catalogue épigraphique), m’ont amené à construire des pólices typographiques personnelles (épigraphique et métrique), entre autres tentatives pour surmonter les obstacles inhérents à l’utilisation quotidienne de l’informatique pour mes travaux. Par mon expérience personnelle, j’ai eu à gérer les deux standards informatiques (Macintosh et PC), tant dans leur fonctionnement général que dans leurs applications respectives. J’ai en effet développé mes compétences en informatique durant mes années d’enseignement dans le secondaire, où j’ai été, selon l’appellation en vigueur, « personne ressource informatique », tâche consistant à gérer un parc informatique d’une centaine d’ordinateurs de type PC, à assurer leur maintenance, à intervenir sur le réseau internet pour préparer l’installation d’un serveur d’établissement (SLIS), configurer l’accès au réseau câblé ou sans fil de chaque poste, participer à la création et à la maintenance du site internet des établissements via des logiciels transcripteurs de code et des clients FTP, et former à l’utilisation de l’outil informatique (aspect mécanique, applications pédagogiques) les collègues enseignants. Enfin, j’ai travaillé à la conception d’un projet de salle multimédia (vidéoprojecteur, TBI, etc.) pour l’enseignement des Lettres et Sciences Humaines, en lien avec le rectorat de Rouen et le CDPI d’Evreux, et j’oeuvre actuellement à l’expérimentation d’une salle similaire dans mon établissement.

CURSUS UNIVERSITAIRE

27//06//2006 Obtention du grade de DOCTEUR de L’UNIVERSITÉ DE CAEN (Mention « Très honorable avec félicitations à l’unanimité »)

2000--2006 6 inscriptions en DOCTORAT : « Les carmina Latina epigraphica des Gaules : édition,

traduction et étude littéraire » (Université de Caen – Dir. : M. Philippe Moreau.)

2000--2003 3 années d’ALLOCATION COUPLÉE à l’UNIVERSITÉ DE CAEN (Institut de Latin) 1999--2000 DEA de Lettres Classiques, mention Très Bien (Paris X – Dir. : MM. Jean Christian Dumont et François Bérard)

1998--1999 Admission au concours d’AGRÉGATION EXTERNE de Lettres Classiques

1997--1998 MAÎTRISE de Lettres Classiques, mention Très Bien (Paris IV – Dir. : M. Pierre Laurens) 1996--1997 - LICENCE de Lettres Classiques (Paris IV)

- LICENCE d’Espagnol (Paris IV)

1996--2000 Formation à l’ECOLE NORMALE SUPÉRIEURE FONTENAY-SAINT-CLOUD (Lettres Classiques) (section lettres ; rang d’entrée : 18e)

1993--1996 LETTRES SUPÉRIEURES (Lycée Victor Duruy, Paris – option Lettres Modernes –, puis Lycée Claude Monet, Paris – option Lettres Classiques)

1993--1995 - DEUG de Lettres Classiques (Paris X) - DEUG d’Espagnol (Paris X)

1992--1993 Baccalauréat section A1 (mention Bien)

THÈSE

« Les carmina Latina epigraphica des Gaules : édition, traduction, étude littéraire ».

Soutenue le 27 juin 2006, devant le jury suivant : Jacqueline Dangel, Professeur à l’Université Paris IV (Président) ; Philippe Moreau, Professeur à l’Université de Caen (Directeur) ; François Bérard, Professeur à l’Université Lyon III (Rapporteur) ; Françoise Prévot, Professeur à l’Université Paris XII (Rapporteur) ; Catherine Jacquemard (Professeur à l’Université de Caen) ; Jean Christian Dumont (Professeur émérite à l’Université Paris X).

Mention « très honorable avec félicitations à l’unanimité ».

882 pages, deux volumes (un volume de catalogue, concordances et index ; un volume d’étude générale et d’annexes).

PUBLICATIONS

- « Sepultus loquitur : des vers trop silencieux dans un nouveau carmen de la cité d’Arles (CLEG N053) ».

Fernández Martínez - X. Gómez Font - J. Gómez Pallarès (eds.), Literatura epigráfica. Estudios dedicados a Gabriel Sanders

(Actas de la III Reunión Internacional de Poesía Epigráfica latina, Valencia, 13-15/04/2007), Pórtico, Zaragoza, 2009.

-« Mater tua rogat te ut me ad te recipias : une nouvelle approche de l’énonciation des carmina Latina epigraphica »

Toulze-Morisset Françoise (éd.), Formes de l'écriture, figures de la pensée dans la culture gréco-romaine : cinquième rencontre internationale du "Réseau thématique : le phénomène littéraire aux premiers siècles de notre ère", Lille, 1er et 2 décembre 2006, (Collection UL 3, ISSN 0989-3849) Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, 2009.

-« CLE 440 de Brigetio : une énigme de parenté dans une épitaphe latine métrique ».

En collaboration avec M. Philippe Moreau. Revue de Philologie, 2003, LXXVII, 1.

En cours de rédacttiion

- « Les éléments biographiques dans les carmina chrétiens des Gaules, ou le réalisme impossible ».

Tiré du colloque « Religions du monde gréco-romain : écritures et mises en scène de Vies », à l’Université Paris XII-Créteil, en l’honneur de F. Prévot.

- « Carmina Latina epigraphica et revendication sociale : l’exemple des provinces de Gaule et d’Afrique ».

Tiré du colloque « Vie, mort et poésie dans l’Afrique du Nord antique » à l’Université Montpellier III, 7-8 décembre 2007.